Le processus oncométabolomique

Les cellules cancéreuses se divisant et migrant vers des sites métastatiques ont besoin d'éléments nutritifs spécifiques et d'énergie leur permettant de synthétiser de nouvelles cellules. Plusieurs chercheurs du Centre de recherche sur le cancer Goodman étudient comment les cellules cancéreuses rencontrent ces demandes énergétiques soutenues leur permettant de se diviser activement. Ces études constituent des études de métabolisme cellulaire ou, plus précisément, des études d'oncométabolisme. Les cellules cancéreuses produisent et utilisent l'énergie métabolique de façon très différente des cellules normales.

De façon particulière, les cellules cancéreuses dépendent pour leur croissance rapide de l'utilisation d'un sucre nommé glucose et d'un acide aminé nommé glutamine. Cette utilisation du glucose par les cellules cancéreuses est exploitée cliniquement; l'incorporation du 18Fluoro-déoxyglucose comme marqueur dans la tomographie à émission de positrons permet de visualiser les tumeurs en raison de la capture élevée du glucose par les cellules cancéreuses.

Les travaux récents développés par les membres de l'axe Oncométabolisme ont identifié des régulateurs pivots dans le métabolisme des cellules cancéreuses. Ils ont aussi démontré que les voies métaboliques déréglées sont associées aux cancers ne répondant plus aux traitements et aux cancers devenus métastatiques. De plus, les cellules cancéreuses métastatiques semblent développer un métabolisme différent quand elles commencent à migrer vers des sites métastatiques. Ce métabolisme dépend aussi de quels tissus distants seront affectés par les métastases.

L'objectif principal de l'axe Oncométabolisme est de développer un programme de recherche multidisciplinaire permettant une meilleure compréhension de ce domaine et aussi une exploitation de nouvelles stratégies pour bloquer les voies métaboliques principales nécessaires à la croissance et la survie de cellules cancéreuses.

Les succès passés et futurs de l'axe Oncométabolisme dépendent de l'intégration de la recherche fondamentale, dont le but est la compréhension des régulateurs fondamentaux du métabolisme, avec la recherche translationnelle, qui cible les études précliniques chez les animaux et des modèles humains dérivés des cellules cancéreuses afin d'évaluer de nouvelles stratégies thérapeutiques.


Chef d'équipe : Pr Vincent Giguère

 

L’équipe de l’axe Oncométabolisme
Uri David Akavia, Ph. D. Russell Jones, Ph. D. Peter Siegel, Ph. D.
Daina Avizonis, Ph. D. WIlliam Muller, Ph. D. Julie St-Pierre, Ph. D.
Guillaume Bourque, Ph. D. DRobert Nadon Nahum Sonenberg, Ph. D.
Vincent Giguère, Ph. D. Arnim Pause, Ph. D. Ivan Topisirovic, Ph. D.
Sidong Huang, Ph. D. Dr Michael Pollak