Yibo Xue

Novembre 2015

Le carcinome ovarien à petites cellules de type hypercalcémique (COPCH), une forme rare et souvent mortelle de cancer de l’ovaire, touche les jeunes femmes et parfois les enfants. Aucun traitement efficace n’existant à l’heure actuelle, seulement le tiers des personnes atteintes survivent à la maladie.

Français

Tina Gruosso

September 2016  

Sur la base des estimations de 2010 de la Société canadienne du cancer, environ 1 femme canadienne sur 9 développera un cancer du sein au cours de sa vie et 1 femme sur 30 décèdera des suites de ce cancer. Les Cancers du Sein Triple Négatif (CSTN) représentent 15 à 20% des cancers du sein diagnostiqués et présentent un mauvais pronostic. Les progrès dans ce domaine de recherche auront un impact direct sur un grand nombre de patients.
 

Français

Tim Kong

September 2016

As a recently graduated immunologist, I have been trained in understanding how individual surface proteins on immune cells can control the magnitude and quality of the immune response. The immune response is diverse and fascinating: in the presence of infectious agents, the immune cells proliferate and mount an attack, while in other events such as pregnancy or graft transplantation, there is a complete paradigm shift with the immune system becoming tolerant.

Français

Simran Kaur

Novembre 2015

En plus de la résection tumorale, les traitements anticancéreux comprennent habituellement une radiothérapie accompagnée d’une chimiothérapie. La plupart de ces traitements visent à détruire les cellules cancéreuses en endommageant leur ADN. Malheureusement, certaines cellules tumorales peuvent présenter une capacité accrue à réparer leur ADN, ce qui leur permet de survivre aux traitements.

Nous étudions les mécanismes qui permettent aux cellules tumorales de réparer leur ADN et de devenir résistantes aux traitements.

Français

Katie Teng

September 2016

The contribution of oviduct epithelium to the progression of High-grade serous ovarian carcinoma Ovarian cancer remains one of the most lethal gynecological cancers affecting women today. There has only been a slight increase in survival rates in the last 20- 30 years. This is because of the lack of understanding on where and how ovarian cancer initiates. It was previously thought that the malignant cancer cells came from the ovary but recent research has shown that the fallopian tube may also be involved.

Français

Owen Chen

September 2016

Ovarian cancer is a disease frequently known as the “silent killer”. This is due to the fact that in the majority of cases, there are no symptoms associated with the disease until it has progressed to advanced stages, at which point the prediction of the outcome is very poor.

This project aims to understand a mechanism by which ovarian cancer may gain the ability to spread throughout the body.

Français

You Chi (Emily) Tang

September 2016

My research project focuses on investigating the synonymous cellular behavior and mechanism both in embryonic development and tumor progression of cancer cells.

Français

Hao Huang

Novembre 2015

Le cancer du sein est le type de cancer le plus prévalent chez les femmes partout dans le monde. Aucune thérapie ciblée n’existe contre le cancer du sein triple négatif, où les cellules tumorales sont dépourvues de récepteurs d’œstrogènes et HER2. Ce type de cancer du sein entraîne les résultats cliniques les plus défavorables.

L’équipe du laboratoire de la Pre Morag Park a mis au point des modèles murins qui simulent le cancer triple négatif chez l’humain.

Français

Maia Al-Masri

Novembre 2015

Les cellules épithéliales sont souvent le siège d’une transformation maligne (dans plus de 80 % des cancers). Des recherches indiquent toutefois que la polarité apicale-basale des cellules a une fonction antioncogène. En fait, de plus en plus de données probantes portent à croire que la perte de polarité est l’une des étapes permettant la progression du cancer. On observe dans les cellules cancéreuses des adaptations métaboliques majeures qui alimentent la croissance et aident à éviter l’apoptose. Les protéines de polarité pourraient être bien placées pour influencer la reprogrammation métabolique par l’interaction entre d’importants régulateurs et les voies propres à ces deux processus.

Français

Yaakov Stern

Novembre 2015

Le cancer progresse grâce à l’activation de réseaux de signalisation qui favorisent la division cellulaire. Ces mécanismes conduisent à la croissance incontrôlée des cellules et à la formation d’une tumeur.

Depuis une vingtaine d’années, des résultats remarquables ont été obtenus en ciblant les réseaux de signalisation favorables à la croissance cellulaire au moyen de techniques médicales de précision. Notre groupe étudie un réseau de signalisation qui est normalement à l’origine de mouvements cellulaires, mais qui peut favoriser la croissance cellulaire dans un contexte tumoral.

Français

Pages